tract

Publié le 10 Juin 2009

Où allons-nous  avec cette pression commerciale écrasante, ces objectifs démesurés et totalement irréalisables, ces quotas d'emprunts, de produits boursiers de plus en plus inatteignables, cette quête permanente d'argent frais, certes indispensable, et surtout cette façon de faire, de culpabiliser l'encadrement, de culpabiliser les salariés, d'infantiliser les relations avec ces contrôles, ces reportings incessants et consommateur de temps.

Pour découvrir la suite cliquez sur l'icone ci-dessous.

Tract-sur-les-conditions-de-travail.pdf HALTE AU FEU SUR NOS CONDITION DE TRAVAIL

Voir les commentaires

Rédigé par vos élus

Publié dans #Tract

Publié le 17 Octobre 2008

Nous sommes en train de vivre l’une des plus grandes crises financières que le monde n’a jamais connue.
Malgré la nationalisation de grandes banques aux États-Unis, une première, et des milliards d’euros injectés pour que le système bancaire européen puisse faire face et continuer à fonctionner, rien n’y fait, la confiance ne revient pas, les bourses s’effondrent.

Les entreprises sont inquiètes, les ménages encore plus.

L’ensemble du personnel est mobilisé depuis le début de cette crise afin d’informer, de rassurer et donner des explications à nos clients. Tous les collaborateurs en relation ou non avec la clientèle vivent des moments très difficiles.

Nous ne pouvons cependant être réduits qu’au seul rôle de « pompiers » par temps de crise, nous devons être informés à notre tour sur les conséquences que la crise pourrait avoir sur notre groupe, la caisse régionale, et l’impact sur cette part de « rémunération » qu’est l’intéressement et la participation dans Nord de France.

Il faut admettre que le mutisme de nos dirigeants est choquant surtout en ce moment.

Nous sommes donc intervenus lors du CE du 16 octobre pour demander des explications sur cette situation. La Direction générale vient de communiquer, via I-Déclic, mais cela n’est pas suffisant. Rien pour les salariés ! Nous avons aussi le droit d’être rassurés sur notre avenir, sur les perspectives de 2009.

Qu’en est –il de la promesse faite lors du Projet d’Entreprise sur la progression de notre intéressement et participation ?
Nous espérons vivement que la Direction générale prendra en compte notre légitime demande et nous fournira des éléments sur ces questions.

Vos élus UNSA

Ps : En l’absence d’accord sur le fonctionnement des institutions représentatives du personnel, nous ne pouvons plus utiliser les navettes courriers pour la distribution de tract. Si vous voulez nous aider à diffuser nos tracts téléchargez-les via notre site et après impression affichez-les sur les panneaux de vos services et vos agences.

Voir les commentaires

Rédigé par vos élus

Publié dans #Tract

Publié le 26 Mai 2008

Découvrez notre tract sur l'augmentation de capital du CASA, Tract qui n'a pas pu être diffusé dans l'ensemble des agences suite au refus de la direction de mettre à disposition de l'UNSA ses moyens logistiques. 

Petit rappel des faits... :

Août 2007 : Le Crédit Agricole fait état d'une exposition aux subprimes « marginale » de 100 millions d'euros.

Octobre 2007 : Le président de CASA affirme : « l'impact de la crise des subprimes américains est très limitée sur le groupe ». « Le Crédit Agricole n'est pas directement exposé au marché des subprimes américains » et encore : « Calyon génère aujourd'hui 30 % des résultats du groupe et donne satisfaction ».

Décembre 2007 : Le DG de CASA annonce que : « la crise des subprimes grèvera les comptes 2007 à hauteur de 1,6 milliards d'euros » ... AIE !

Mars 2008 : La Tribune : « la banque verte a subi de plein fouet la crise des marchés financiers. » « Le résultat du 4° trimestre est fortement impacté, des dépréciations exceptionnelles de 3,3 milliards d'euros ont ainsi été comptabilisées à Calyon. »...OUILLE !

Mai 2008 : Les Echos : « la crise financière a divisé par trois le bénéfice du Crédit Agricole au 1° trimestre le conduisant à lancer une augmentation de 5,9 milliards d'euros et un programme de cession d'actifs de 5 milliards dans les 18 mois à venir . » ...UNE PAILLE !

 

NOUS ESPERONS QUE CETTE PARTICIPATION A L'AUGMENTATION DE CAPITAL NE SE FERA PAS AUX DETRIMENTS DES SALARIES PAR UNE DEGRADATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL OU PAR UN IMPACT NEGATIF SUR NOTRE INTERESSEMENT ET NOTRE PARTICIPATION.

 

LA CAISSE REGIONALE « RENFLOUE » CASA, ELLE PEUT ET DOIT AUSSI PENSER A SES SALARIES !!

Voir les commentaires

Rédigé par Vos élus

Publié dans #Tract